Diocèse de Sainte-Anne-
de-la-Pocatière

FECTEAU, Mgr Clément

Évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière

1200, 4e avenue
C.P. 430
La Pocatière, Québec
G0R 1Z0

Tél.: (418) 856-1811
Téléc.: (418) 856-5513

 

 
 

FECTEAU, Mgr Clément
Évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière
Courrier électronique:
 

1200, 4e avenue
C.P. 430
La Pocatière, Québec
G0R 1Z0

Tél.:     (418) 856-1811
Téléc.: (418) 856-5513


diocesap@globetrotter.qc.ca
 

Naissance:

04/20/33

Sacerdoce:

06/16/57

Épiscopat:

10/20/89

Inauguration:

 
 
     
 

Notre nouvel Évêque

Monseigneur Clément Fecteau prendra officiellement en charge notre Église diocésaine le vendredi 28 juin à 19h30 1996, en la cathédrale de Sainte-Anne. C'est à partir de ce moment seulement qu'il deviendra réellement notre nouvel évêque. 
Au cours d'une Liturgie de la Parole présidée par Mgr Maurice Couture, archevêque de Québec on présentera et lira les lettres apostoliques et on remettra, à Mgr Fecteau  le bâton pastoral. Pour souligner cette importante célébration, les cloches des églises sonneront un angélus particulier ce vendredi 28 juin, à 18h00, en signe d'accueil et de fête. 

Feuillet paroissial 23-06-96

 

 
 

Création de notre diocèse.

 

C'est le 23 juin 1951 que le pape Pie XII signait à Rome les Bulles d'érection de deux nouveaux diocèses au Québec: celui de Saint-Jérôme et celui de Saint-Anne-de-la-Pocatière. Le territoire de notre diocèse était entièrement détaché du diocèse de Québec. Trois semaines plus tard, soit le 13 juillet 1951 , Pie X I I signait la Bulle de nomination de notre premier évêque, monseigneur Bruno Desrochers. Le Pape séjournait alors à Castelgandolfo, sa résidence d'été. Ce n'est toutefois que le 18 juillet suivant que la nouvelle de la création du diocèse et de la nomination de Monseigneur Desrochers ne furent rendus publiques. En attendant que monseigneur Desrochers prenne possession de son diocèse, c'est l'archevêque de Québec, monseigneur Maurice Roy qui fut désigné comme Administrateur apostolique du nouveau diocèse

 

 
 

Le Premier évêché

À son arrivée à Sainte-Anne, Monseigneur Desrochers fait l'acquisition de deux terres situées l'entrée du village : celle de M. Émile Thériault et celle de M. Charles Gagné. C'est dans la résidence de ce dernier qui deviendra, après quelques transformations, le premier évêché. Monseigneur Desrochers y résidera jusqu'en 1958. il déménage alors à la Villa Saint-Jean cette résidence pour prêtres convalescents ou retraités que Monseigneur Desrochers avait inaugurée en 1957. Un an auparavant, le premier évêque avait autorisé la construction d'une Maison de retraites fermées, qu'il avait confiée aux Oblats de Marie Immaculée. Ce n'est qu'en 1959 qu'on entreprendra la construction de l'évêché actuel. Quant au premier évêché, connu aujourd'hui sous le nom de Maison Desrochers, il est en voie d'être transformé en centre de Ressourcement et de formation.

 

 
 

Construction de l'évêché

Huit ans après avoir pris possession de son diocèse, Monseigneur Desrochers bénissait la pierre angulaire de l'évêché.  Les plans du bâtiment ont été réalisés par l'architecte Lucien Mainguy de Québec.  C'est la grande générosité des diocésains et diocésaines qui a permis la réalisation de cet édifice.  En effet, une souscription présidée conjointement par l'honorable juge Louis-Philippe Lizotte de Rivière-du-Loup, 
M. Alfred Plourde, député provincial de Kamouraska et M. Hervé Gauvin, président de la Compagnie Bélanger de Montmagny a permis d'amasser la somme de 752 044,38$. C'est la firme Mondon Inc. qui fut chargée de la construction de l'évêché en vertu du contrat au montant de 350 000$

 

 
 

Un évêque auxiliaire.

En raison de son état de santé, monseigneur Desrochers adressait une supplique à Rome demandant la nomination d'un évêque auxiliaire. Ses voeux furent exaucés puisque le 15 novembre 1960, monseigneur Jean-Marie Fortier était nommé évêque titulaire de Pomaria et auxiliaire de Sainte-Anne. L'évêque élu reçut l'ordination épiscopale à la cathédrale de Sainte-Anne le 23 janvier 1961. Toutefois, en janvier 1965, Sa Sainteté le pape Paul V1 nommait monseigneur Fortier évêque titulaire de Gaspé. Pour le remplacer à Sainte-Anne, le Souverain Pontife désignait Mgr Charles-Henri Lévesque qui, auparavant occupait le poste de chancelier du diocèse. Celui-ci sera sacré évêque à la cathédrale le 27 décembre suivant.

 

 
 

Démission de monseigneur Desrochers.

Son état de santé ne s'étant pas amélioré, monseigneur Desrochers remet sa démission au Saint-Père  le 24 mai 1968. après 17 ans à la tête du diocèse. Rome accepte cette démission et désigne monseigneur Charles-Henri Lévesque comme évêque titulaire de Sainte-Anne en août de la même année. Ayant exprimé le souhait de << reprendre rang parmi les membres du clergé>>, monseigneur Desrochers devient alors Vicaire général du diocèse, poste qu'il occupera jusqu'à son décès survenu le 6 octobre 1976. Monseigneur Desrochers n'était âgé que de 66 ans.

 

 
 

Application des décrets conciliaires.

Intronisé évêque titulaire de Sainte-Anne le 12 septembre 1968, monseigneur Charles-Henri Lévesque consacrera plusieurs années de son épiscopat à mettre en application les décrets issus du Concile Vatican II. Plusieurs nouveaux conseils, apparaissent dans la structure de l'Église diocésaine. Au sein de ces conseils, les laïques commencent à prendre une plus grande place dans l'Église; la place qui leur revient de droit en vertu de leur baptême. Au cours de ses années en tête du diocèse, monseigneur Lévesque fut aussi impliqué au sein  de l'assemblée des évêques du Québec et de la Conférence des évêques catholiques du Canada en plus d'être membre de la Commission internationale francophone pour les traductions liturgiques, à Paris.

 
 

Source Le feuillet paroissial

 

 

 

Nouveau vicaire général
au diocèse

Mgr Clément  Fecteau, évêque du diocèse de Sainte- Anne-de-la-Pocatière, vient d'annoncer la nomination de l'abbé Charles - Aimé  Anctil à titre de vicaire général, directeur de la pastorale diocésaine de la curie diocésaine

L'abbé Anctil a été prêtre auxiliaire au collège de Sainte-Anne avant d'être nommé aumônier du scoutisme. Il a aussi été responsable de la pastorale à la commission scolaire Pascal - Taché. Après un stage d'études à Cuernavaca, au Mexique, il a été nommé vicaire à la paroisse de San Marco, au Nicaragua.

En 1976, il a été nommé curé de Saint - Adalbert  et animateur de pastorale pour le secteur de Saint - Pamphile. Par la suite, il a été animateur de pastorale à la commission  scolaire Pascal - Tâché pour le secteur de Montmagny. De 1980 à 1986, a été curé de la paroisse de Saint - Gabriel tout en assumant, pendant un certain temps, la responsabilité  du service  de pastorale sociale,  secteurs  ouvrier et rural.  Au moment d' être nommé vicaire général et directeur de la pastorale du diocèse, l'abbé Anctil était curé de Val d'Or et de Val-Senneville et vicaire épiscopal au diocèse d' Amos

Le Placoteux 7octobre 2001

 

 

 

 

Bienvenue

Un retour aux sources

pour l'abbé Charles-Aimé Anctil

 

 
   

C'est avec plaisir que l'on voit revenir ce petit gars de chez nous. Depuis son ordination en 1968, son carnet de route est plutôt bien garni.

Il a fait ses débuts comme prêtre auxiliaire, aumônier de scoutisme, responsable de pastorale. les années passent ... 
Après un stage d'étude au Mexique, les gens de San Marco au Nicaragua l'accueillent comme vicaire de paroisse. Quand il fut rappelé par son évêque, c'est avec un certain déchirement qu'il revient au Québec.

En 1976 il fut nommé curé à Saint-Adalbert, en 1980 curé de Saint-Gabriel et par suite curé de Val-D'or et de Val Senneville tout en assumant diverses tâches pastorales.

 
 

Pour continuer ce chemin si bien amorcé, le voilà maintenant dans notre diocèse à titre de vicaire général , directeur de la pastorale diocésaine et modérateur de la curie diocésaine.

Bonne chance, Charles-aimé, dans tes nouvelles fonctions. 
Bon retour parmi les tiens.
Nicole L. Lévesque

 

 
 

 

Début

 

 

 

=068