Mérite forestier du
Bas-Saint-Laurent 2010

 
 

Elphège Lévesque

Prix Jean-Guy-Gagnon

Propriété de plus de 120 hectares

 

 
 

 
 


M. Elphège Lévesque le forestier qui décide de planter des milliers d'arbres feuillus s'engage à donner à chacun des plants qu'il met en terre des soins particuliers, et ce durant les premières années de leur vie. Conscient de cet engagement, Monsieur Elphège Lévesque de Mont-Carmel entreprenait en 2000 la plantation de feuillus nobles sur ses terres autrefois à vocation agricole.

À 61 ans, son ambitions était alors de bâtir une forêt avec les essences qu'il chérit : l'érable à sucre, le chêne rouge ou encore le bouleau jaune. Depuis 10 ans, quelque 50,000  plants bénéficient des soins du producteur. Ce lauréat du Prix Jean-Guy-Gagnon ne réalise pas tout ce travail pour lui-même. Il le fait plutôt par conviction et pour bonifier ce patrimoine forestier qu'il lèguera à ses enfants et petits-enfants.

Pour chacun des feuillus qu'il met en terre, M. Lévesque installe des grillages afin de les protéger des rongeurs, ainsi que des toiles biodégradables retenues par quelques pierre pour empêcher la compétitions herbacés. Chaque parcelle reboisée étant soigneusement identifiée, il connait ainsi l'inventaire de tout ce qu'il a planté depuis 2000.

Monsieur Lévesque possède une solide expérience en aménagement forestier puisqu'il a débuté la mise en valeur de ses boisés en 1984 dans le cadre du programme de développement forestier du Plan de l'Est du Québec. Sa préoccupation se résume ainsi : améliorer la qualité de ses boisées et en diversifier les essences selon une approche de développement durable. Globalement, la forêt plus âgée du lauréat se compose en majorité d'essences résineuses. C'est l'une des raison pour laquelle il a entrepris la plantation d'essence feuillues afin de diversifier les peuplements et donner une plus-value à sa forêt.

 Aujourd'hui âgé de 71 ans, le lauréat affirme découvrir de nouveaux aspects de la foresterie, ce qui rend son travail toujours aussi fascinant à ses yeux. Comme projets futurs, il souhaite reboiser une dernière parcelle au printemps 2011, entretenir l'ensemble de ses plantations tout en planifiant avec les Conseillers forestiers de la Côte-du-Sud les travaux sylvicoles à venir.
 

 

 

 

 

 

Ce 10e anniversaire du Mérite forestier du Bas-Saint-Laurent marque par ailleurs les 10 ans de la mission qu'il s'est donnée : celle de bâtir des peuplements comportant une valeur importante en essences feuillues. Cette réalisation illustre à elle seule une détermination hors du commun

 Texte Mario Gagnon
Conseillers forestiers de la Côte-du-Sud

Photos Rosaire Dionne

 
 

Mont-Carmel
Le 2 octobre 2010

 
 

 

 
     
  Conception et réalisation
Rosaire Dionne
 
 
 
 

2-10-2010=070