Club Lions de
Mont-Carmel 

HISTORIQUE DE
MONT-CARMEL

          La population de Mont-Carmel a été détachée presqu'en entier de la seigneurie de Saint-Denis.  Sa situation sur le rebord nord des Appalaches permet, de plusieurs points, une vue splendide sur les environs.

          Le premiers habitant, François Lebel, aurait obtenu une terre en 1814 et, par la suite, d'autres terres furent concédées dans la partie sud de la seigneurie correspondant au bas de la côte du village actuel de mont-Carmel. Le territoire continua de s'agrandir et de se peupler.  Aux environs de 1850, on connut un essors considérable.

          En février 1885, le Gouverneur adoptait l'Acte des Municipalités et des Chemins donnant naissance au système municipal actuel.  Un groupe de citoyens décidèrent alors de prendre leurs affaires en mains et c'est ainsi que l'incorporation municipale de Mont-Carmel entra en vigueur le 1er juillet 1855.

         Au plan religieux, le Révérend Edouard Quartier fut le premier desservant de Mont-Carmel en 1842. Ce ne fut qu'en 1859 que Mgr Baillargeon émit une ordonnance annonçant officiellement la venue d'un prêtre résident.  Messire Pierre Boucher ouvrit les premiers registres.  Mais on dut attendre encore huit ans avant l'érection canonique de la paroisse qui eut lieu le 30 janvier 1867.

          A l'époque de la fondation de la paroisse, l'agriculture était la principale préoccupation des gens puisqu'elle apportait la nourriture pour ces braves défricheurs. Seules les ventes de bois et de quelques produits agricoles donnaient l'argent nécessaire pour satisfaire les divers besoins. Avec les années, l'agriculture a progressé suite à la formation de groupe coopératifs:; ainsi, en 1913, un cercle agricole était opération. On a vu apparaître et disparaître à différents intervalles; beurrerie, fromagerie, meunerie et moulin à farine. La plupart des organismes sont maintenant regroupés sur une base régional. Toutefois, la société coopérative d'amélioration des terres "La fronde" fondée en 1948 existe encore.

          L'industrie forestière occupe une place importante dans l'histoire économique de Mont-Carmel.  Les gens plus âgés se rappellent les nombreux moulins à scie rédigés à différents endroits et qui serviront à découper le bois des fermiers et des entrepreneurs forestiers. Vers 1894, des opérations forestières commencèrent au lac de l'Est au sud de Mont-Carmel et permirent à plusieurs de gagner leur vie.  Plusieurs compagnies ou contracteurs se succédèrent sur le territoire. La plus importance fut celle des frères Plourde fondée en 1954 sous le nom de "East Lake Lumber Co."  Le territoire du lac de l'Est, annexé à la municipalité de Mont-Carmel depuis 1971, est maintenant devenu un centre touristique.  De nos jours, les cultivateurs abandonnent de plus en plus  la coupe de billots au profit de la coupe de bois de pulpe.  La compagnie "St-Onge et Fils " se spécialise dans l'achat et le transport du bois de pulpe et tient ainsi une place importante dans la vie économique de Mont-Carmel et de la région.

          Certaines industries ont été créées et ont depuis cessé leurs activités; boîtes à beurre, ganterie, confection de vêtement de fourrure. La "Mont-Carmel Furniture Co " fondée en 1946 permit à plusieurs citoyens d'apporter leurs contribution dans l'industrie du meuble. La Confiserie Sportsman" qui commença à produire en 1950, est une autre entreprise florissante.  Le lac Saint-Pierre, situé à proximité du village, apporte aussi un attrait touristique digne de mention. La Caisse populaire fondée en 1913 ne cesse  de progresser tout en contribuant à la vie économique.

          Si on compare Mont-Carmel à d'autres municipalités, on se rend compte que les divers services public sont relativement jeunes. L' installation de l'électricité fut faite au village en 1930 et dans les rangs du Grand-Bras et de Bayonne en 1946. La salle municipale construite en 1946 fut rénovée en 1979. La population bénéficie aussi de l'éclairage des rues, du service d'incendie, de l'aqueduc, du parc de la piscine, de la cueillette des vidanges, etc..   Il reste encore des choses à instaurer ou à améliorer mais malgré les difficultés passées, la communauté semble être en plein essors.

          Le Club "Lions", s'associant aux mouvement déjà existant, contribuera, à sa façon à la vie du milieu.

 

 

Début

 

=082