Accueil Hommages Précédent Suivant Index
       
 

 

Hommage
à l'un de mes prédécesseurs...

 

 
 

C’est avec tristesse que j’apprenais le décès d’un de mes prédécesseurs, M. Jean-Claude Plourde. Maire de la municipalité de Mont-Carmel de 1967 à 1975, il aura aussi été préfet du conseil de Comté de Kamouraska de 1968 à 1972. Puisqu’il avait quitté Mont-Carmel il y a plusieurs années, je ne l’ai pas vraiment côtoyé. J’avais bien sûr des souvenirs d’enfance de cet entrepreneur bien connu dans la région… Comme plusieurs sans doute, j’ai gardé un excellent souvenir de cette belle soirée d’été de la Saint-Jean-Baptiste de 1975, où la piscine municipale de Mont-Carmel fut inaugurée de belle façon devant une foule très nombreuse… La première piscine publique au Kamouraska ! Imaginez combien nous en étions fiers et comment elle allait dorénavant embellir nos étés et même ceux de nos enfants… Un projet de M. Plourde, qui lui avait été suggéré par son ami, M. Benjamin Drapeau…

 
 

Cette piscine avait d’ailleurs été construite dans un parc municipal, lui aussi aménagé par M. Plourde quelques années plus tôt, dans une petite érablière… Sur le plan régional, il avait grandement contribué, en 1972, à l’annexion du territoire du Lac de l’Est à la municipalité de Mont-Carmel, s’assurant ainsi que ce joyau, reste bien ancré au Kamouraska !

En juin 2009, quelques mois avant la fin de mon mandat à la mairie de Mont-Carmel, à l’occasion de la semaine des municipalités, nous avions organisé, le conseil municipal et moi, une activité Reconnaissance pour les anciens maires de Mont-Carmel. M. Plourde avait accepté notre invitation avec grand plaisir. Nous pouvions constater sa fierté et sa joie de recevoir, en reconnaissance de son implication passée à la municipalité, une mosaïque des maires de Mont-Carmel de 1855 à 2005… Je me souviens du plaisir qu’il avait eu à retrouver et à discuter avec ceux qui lui avaient succédé à la mairie… Nous avions vraiment l’impression que nous avions fait, pour cet homme si attaché à son village natal, une différence importante et que nous lui avions permis, en quelque sorte, de « boucler la boucle » sur quelques années un peu plus difficiles de sa vie… À la fin de ce même été, je l’ai rencontré de nouveau dans « son parc municipal »… Il m’a confié qu’il n’y était pas venu depuis plusieurs années… il était heureux de s’y retrouver et il contemplait les lieux avec satisfaction… Il nous a félicités de l’avoir conservé et amélioré au fil des années et il nous a encouragés à continuer ainsi…

D’autres que moi, qui l’ont mieux connu, pourraient sans doute témoigner, de façon plus éloquente, des réalisations et de la grandeur de l’homme… Toutefois, étant son successeur à la préfecture du Kamouraska, quelque quarante années plus tard, je me sentais redevable de lui rendre ce modeste hommage.

J’offre mes plus sincères condoléances à la famille éprouvée…

Yvon Soucy, préfet

Municipalité Régionale de Comté de Kamouraska

 

 
 

 
 

 

Conception et réalisation
Rosaire Dionne

 

 
 

17-01-2013=490-06